vestigial

vestigial

vestige [ vɛstiʒ ] n. m.
• 1377, fig.; lat. vestigium, proprt « trace du pied »
Surtout au plur.
1(1491) Concret Ce qui demeure (d'une chose détruite, disparue). reste . « un renard, un loup empaillé [...] vestiges des chasses de sa jeunesse » (Chardonne). « des pierres cyclopéennes, vestiges encore debout des enceintes de Salomon » (Loti). débris, ruine. La place pareille à « une ville pétrifiée par quelque enchantement, vestige d'une civilisation disparue » (Martin du Gard).
Par ext. Ce qui reste (d'un groupe d'hommes, d'une société). « les vestiges de notre division qui n'étaient que vingt pour cent des hommes » (Aragon).
2(1377) Ce qui reste (d'une chose abstraite : idée, sentiment..., d'un caractère). Vestiges de grandeur, de magnificence. 1. marque, reste, trace. Adj. Didact. VESTIGIAL, IALE, IAUX .

vestigial, vestigiale, vestigiaux adjectif Se dit d'un organe animal ou végétal qui semble avoir subi une régression phylogénétique.

vestigial, ale, aux [vɛstiʒjal, o] adj.
ÉTYM. 1921, in Rev. gén. des sc.; empr. à l'angl. vestigial (1877, Gray), en anat. « qui reste, qui subsiste » (d'un état antérieur).
Didact. Qui constitue un vestige, un reste (d'un état antérieur).Spécialt (biol.). || Organe vestigial, qui a subi une régression phylogénétique. || Animal à ailes vestigiales. || Gènes vestigiaux. || « Chez l'homme, c'est une hormone vestigiale : un reste de notre passé évolutif, qui ne possède plus qu'un rôle accessoire » (la Recherche, 1er juil. 1999, p. 74).

Encyclopédie Universelle. 2012.


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»